Real Madrid, Zinedine Zidane, une histoire de légende

sport24.lefigaro.fr

 

C’est l’histoire d’un type, doué pour le football, avec un talent pur, une carrière de malade, gavé de titres, mais tout en simplicité ! C’est le rêve d’un gosse qui se réalise, et surtout qui fait taire bon nombre de détracteurs sur sa capacité a entraîné ! Zinedine Zidane a remporté la Champions League en tant que joueur avec le Real Madrid, il a fait la même chose en tant qu’entraîneur, six mois après son arrivée. Le football peut être souvent cruel, il y a des heureux et aussi des malheureux, l’Atletico Madrid en a encore fait les frais avec une nouvelle défaite en finale de la Champions League. Le Mulot Des Surfaces, dans l’intimité la plus totale, vous présente son dernier grand format de la saison, avant de laisser la place à l’Euro.

Zinedine Zidane, la légende continue encore !

On va rentrer dans le vif du sujet avec une analyse rapide du match, sur l’ensemble de la rencontre ce n’est pas forcément la meilleure équipe qui l’a emporté, mais bien celle qui n’a jamais voulu lâche son objectif, la quête du Graal ! La première mi-temps des merengues a été époustouflante, du moins les 25 premières minutes, car ensuite les hommes de Zinedine Zidane ont géré tranquillement jusqu’à la pause. Le rythme qu’ont imposé les Madrilènes à leurs homologues a été impressionnant d’intensité, de déplacement, mais surtout d’intelligence tactique. Le premier but de Sergio Ramos, encore lui, vient récompenser ce travail de sape, malgré un léger hors-jeu qui a vitesse réelle est difficile à voir, pourtant tout n’a pas été facile, loin de là.

Les Colchoneros vont sortir la tête de l’eau petit à petit, et c’est bien eux qui maîtriseront une grande partie de la rencontre, mais le penalty manqué d’Antoine Griezmann pèse lourd dans la balance ! Malgré le but de Carrasco à 10 minutes de la fin, récompensant ainsi la grosse domination de l’Atletcico, les hommes de Diego Simeone n’ont pas pu, ou n’ont pas su, faire la différence dans les moments clés ! Les prolongations seront dans la lignée de la rencontre, a chacun son moment fort sans faire la différence, pour finalement se retrouver dans la cruelle séance de penaltys !

La malédiction continue donc pour l’Atletico Madrid, comme en 2014, il échoue en finale, un comble pour une équipe qui faisait office de favori avant la rencontre ! On pourra dire ce que l’on veut, critiquer qui on veut, cela reste bien Français de le faire, sur la pelouse il ne peut en rester qu’un ! Zinedine Zidane a prouvé, dans une profonde comparaison, qu’il pouvait être un bon manager, grâce à son charisme et son aura, ces joueurs se sont transformés en guerriers pour lui, en six mois faire ce qu’il vient de faire ne présage que du bonheur pour la suite de sa carrière !

Si comme moi vous êtes d’accord, alors Liker La Page Du Site, pour nous aider encore plus dans notre progression, merci à tous de votre soutien !

Crédits photos sport24.lefigaro.fr

 

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply