Real Madrid – Atletico Madrid : L’Atletico en patron

Affiche

 

Troisième journée de Liga et déjà le premier gros choc de la saison en championnat. Le Real Madrid et sa pléiade de stars accueillent au stade Santiago Bernabeu l’Atletico Madrid de Diego Simeone, un choc dans tous les sens du terme ! C’est aussi l’occasion de voir les forces en présence et les niveaux de jeu de chaque formation. Allez c’est parti pour cette rencontre qui aura tenu toutes ses promesses.

Comme d’habitude, c’est l’heure des compositions d’équipes, un 4-3-3 qui au final se transforme en 4-4-2 pour Carlo Ancelotti qui surprend son monde alors que les Colchoneros, eux aussi, vont évoluer en 4-4-2.

La composition des équipes : 

Real Madrid : 

1106915_Real_Madrid_CF

Coach : Carlo Ancelotti 

Atletico Madrid : 

1106912_C_Atletico_Madrid_SAD

Coach : Diego Simeone

Une première mi-temps équilibrée !

Pendant ce premier acte, on aura eu droit à un affrontement entre l’attaque Merengue et la défense des Colchoneros. Comme à son habitude l’Atletico joue très bas et en même temps balance quelques parpaings pour montrer qui est le patron sur le carré vert. Et ce sont eux qui vont frapper les premiers sur un corner, Thiago vient coupé la trajectoire du ballon au premier poteau, il met aux fraises Karim Benzema, qui décidément ne sait pas défendre, et ouvre la marque à la stupeur générale dans le stade, 1 à 0 pour l’Atletico !

Pour le reste, le Real va pousser pour revenir, la lumière va venir par Ronaldo, pour une fois il ne tombe pas tout seul dans la surface de réparation, un penalty logique ! L’international portugais se charge de transformer la sentence, 1 partout à la demi-heure de jeu. Finalement les hommes d’Ancelotti vont pousser, ceux de Simeone vont blinder le score, et c’est donc en toute tranquillité que les 22 acteurs de ce long métrage rentrent aux vestiaires.

À la fin c’est toujours Madrid qui gagne !

La physionomie de ce deuxième acte change du tout pour tout, les Colchoneros reviennent avec la ferme intention de maintenir le Real loin de leurs cages. Grâce à un gros pressing et un parfait quadrillage du terrain, les espaces se réduisent à une poignée de main, l’Atletico reprend le contrôle de la rencontre ! Les Merengues restent dangereux en contre, tout est possible, tout est réalisable ! Il reste quinze minutes à jouer, l’Atletico va enfoncer le Real avec un second but.

Sur une touche, parfaitement jouée à trois avec à la clé un beau mouvement collectif, Ardan Turan, fraîchement rentré, catapulte le cuir petit filet sur le côté gauche de Don Iker Casillas, les Colchoneros reprennent l’avantage et ne vont plus le lâcher. La fin de la rencontre ne sera que poussière, la formation de Diego Simeone s’impose avec force et réalisme face à un Real à la limite du ridicule et sous les sifflets de son public !

L’analyse tactique du Mulot !

L’Atletico était venu avec un plan de jeu très précis, notamment en coupant la relation milieu/attaque, un plan qui a parfaitement marché. Très réalistes, les hommes de Diego Simeone ont fait le match qu’il fallait surtout tactiquement et défensivement. Le Real Madrid a déçu, autant collectivement que tactiquement, surtout avec tant d’individualités incapables de produire un jeu collectif valable.

Les notes des équipes : 

Real Madrid : 4\10

En jouant à domicile devant son public et avec une défaite, il est quasiment impossible d’avoir la moyenne. Inconstant, laborieux par moments, une défense aux abonnés absents et surtout un jeu collectif à faire vomir une anorexique, le Real Madrid de Carlo Ancelotti a déçu son monde. Une défaite presque logique devant un adversaire supérieur.

L’Atletico Madrid : 7/10

Ils sont venus et ils ont vaincu, comme presque à chaque fois. Tactiquement supérieur et défensivement bien meilleur, les Colchoneros ont montré toute l’étendue de leurs talents. Très réalistes, ils ont profité, par deux fois, du laxisme de la défense des Merengues. C’est sur le champion en titre s’est comporté en patron.

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Real Madrid – Atletico Madrid : L’Atletico en patron”

  1. L’Atletico reste Roi de Madrid

Leave a Reply