Paris Saint Germain, Edison Cavani, une attaque de feu

 

La Ligue 1 ne fait plus chier son monde. Elle a su se faire séduisante et attire des convoitises. Des stars et encore des stars, sans oublier des talents latents qui avec du temps, ont su sortir de l’ombre pour éclore à la lumière. Pour ce mois d’octobre, les prestations de hautes voltiges d’Edinson Cavani ont forcé les projecteurs à se braquer sur lui. L’Uruguayen, accompagné de ses deux acolytes d’attaque, fracasse tout sur son passage. Des buts, il en met désormais de toutes les positions, faisant de lui l’un des attaquants les plus redoutés par les défenses de Ligue 1, et d’Europe. Le Mulot Des Surfaces, en pleine concentration, vous dévoile le joueur du mois d’octobre par Souley6C.

El Matador, le buteur atypique !

Si le départ de Zlatan Ibrahimović a fait du bien à quelqu’un, c’est bien à Edinson Cavani. Celui que le géant suédois cachait par son ombre est aujourd’hui le véritable fer de lance de l’attaque parisienne. Pour ceux qui doutaient de sa force de frappe, il a envoyé un message tout au long du mois dernier sur le genre d’attaquant de classe mondiale qu’il est redevenu. Son exploit le plus retentissant est la défaite qu’il a évitée au club de la capitale lors du derby face à Marseille. En effet, dans la ferveur du stade vélodrome, les Parisiens méconnaissables, ont livré un match moyen. Il aurait fallu de peu, pour qu’ils essuient une défaite historique face à l’ennemi juré.

C’était sans compter sur la force de caractère et le talent d’un certain Cavani qui après avoir été victime d’une faute à 25 mètres du but adverse. Il se chargera lui-même de la sentence en enroulant parfaitement ce coup franc décalé sur le côté gauche. Le ballon frappe le dessous de la barre, imparable pour l’excellent Mandanda ! C’était un coup du tonnerre en plus d’être un coup de maître ! Par la suite, c’est Nice qui se dressait sur le chemin de la bande à Unai Emery. Avec une équipe amputée de certains cadres, Edinson n’a pas donné l’occasion à son coach de tergiverser. En trois minutes de jeu, il dessinait les sillons d’une victoire par l’ouverture du score précoce, pour une victoire 3 buts à 0, en étant impliqué sur les trois buts, dont un doublé.

L’analyse du Mulot !

Souvent décrié, El Matador n’en finit plus d’affoler les compteurs. Son ouverture du score face à Nice était le 2500 ème but du PSG, et son doublé équivalait à son 18 ème doublé en Ligue 1. Il compte 99 buts avec Paris. Il a développé l’instinct du buteur, celui de flairer les bons coups et d’être toujours au bon endroit au bon moment. Il réclame toujours son but de la tête au premier poteau. En plus, il a retrouvé l’efficacité qui lui faisait défaut. Son mouvement devant les buts pèse énormément sur les défenses. Coleader, avec Falcao, au classement des buteurs avec 13 buts, c’est à juste titre qu’il rafle le titre de meilleur joueur de ce mois d’octobre. N’hésitez pas à venir lâcher votre avis sur le sujet, et au passage Likez au maximum La Page Facebook Du Site, si ce n’est déjà fait. On vous y attend impatiemment, merci à tous, et que la force soit avec vous !

 

Crédits Photosespnfc.com

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply