Liverpool, Real Madrid, la loi du plus fort

 

Voilà cette saison 2017/2018 se termine avec en ligne de mire la Coupe du Monde en Russie. Cette finale de la Champions League entre Liverpool et le Real Madrid nous a réservé de bonnes et surtout de mauvaises surprises. Dans l’antre de Kiev, les supporters des Reds de Liverpool n’ont jamais lâché les joueurs, bien au contraire. Comme toutes les finales, cela n’a pas été forcément beau à voir, pourtant il fallait bien un vainqueur, mérité ou pas il y a que le résultat qui compte. Le Mulot Des Surfaces, en pleine tempête, vous résume, avec son analyse bien trempée, cet affrontement entre deux monstres du football.

Une première mi-temps stérile !

C’est en toute logique que le titre confirme ce premier acte, pourtant Liverpool avait bien démarré, mais c’est arrêté net à la 25 ème minute. Pour cause la grossière faute de Sergi Ramos, qui était tout sauf involontaire. Pour ceux qui ont de la merde dans les yeux, je vous invite fortement à revoir les images. L’arbitre est en face de l’action, donc il voit toute la scène, le capitaine madrilène part dès le départ avec l’intention de faire mal, et c’est ce qui va se passer pour Mohamed Salah. Avec une malice à toute épreuve, il entraîne L’Égyptien dans sa chute, et réussira son pari de détruire l’atout principal des Anglais. Au-delà du résultat et de la victoire des Madrilènes, c’est la santé des joueurs qui est remise en cause par ces gestes à répétition, Sergio Ramos est un habitué et n’est que très peu sanctionné, ce qui n’est pas normal. C’est peut-être un grand joueur, mais il reste un petit homme par son comportement, il a encore une fois prouvé lors de cette finale avec des simulations à la pelle, et des coups bas donnés sans jamais être réprimandé. Enfin bref le match a pris une autre tournure après cet événement, même si les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de 0 à 0.

Le coaching gagnant de Zidane !

S’il y a bien un homme à féliciter, c’est bien lui, encore une fois son coaching a été parfait comme sa préparation d’avant match. Malgré le but gage de Karim Benzema, qui pour sa part à fait son match, et un très bon match en plus, Liverpool n’abdique pas et reviendra au score par Sadio Mané. C’est à ce moment-là que Zizou fait rentrer son joker Gareth Bale, l’international Galois qui revient en grande forme en cette fin de saison va marque de son empreinte cette finale. De son but exceptionnel en retourné acrobatique sur un centre parfait de Marcelo jusqu’à sa frappe mesurée à plus de 100 km, il donne raison à Zidane sur cette fin de rencontre. Le Real Madrid a pris l’ascendant, et ce, depuis la 25 ème minute le moment où Liverpool s’est arrêté de jouer, et finalement s’impose 3 à 1.

L’analyse du Mulot ! 

Encore une fois ça tourne pour le Real de Zidane comme s’il avait un totem d’immunité, il rentre encore plus dans l’histoire avec cette 3 ème Ligue des Champions d’affilié. On ne reviendra pas sur les nombreuses erreurs d’arbitrages assez flagrantes pour les Espagnols durant cette édition, il ne fait pas un beau Champion, mais à la fin c’est toujours le même résultat. C’est contradictoire, mais c’est bien réel, c’est peut-être aussi une fin de cycle, car on s’attend à de nombreux changements pour la saison prochaine, on peut juste signaler depuis l’arrivée de Zidane, la performance réalisée est énorme. Bon voilà c’est fini pour aujourd’hui, on vous invite à Liker au maximum La Page Facebook Du Site, la Coupe du Monde arrive, en attendant de suivre cela, on va faire un bilan de tous les championnats avec des articles à thèmes. On remercie tous ceux qui nous suivent, et que la force soit avec vous.

 

Crédits Photos lexpress.fr

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.