Liverpool, Manchester United, un duel de perdant

affiche

 

On s’attendait à un grand match, à un feu d’artifice, à un festival, finalement on a eu droit à un ennui proche du mortel, de l’impensable pour deux équipes du Big Four ! Malgré tout on vous a concocté une petite analyse, à notre sauce, sans tabou, ni langue de bois ! Le Mulot Des Surfaces, en mode déprimé, vous envoie du lourd sur la toile.

Une bataille tactique !

On ne va pas se mentir, on peut être déçu par cette première période, et par Liverpool, mais surtout par Manchester United. En effectuant un pressing énorme pendant 25 minutes, rendant quasiment impossible le jeu des Reds, c’est aussi ça le football façon Mourinho, les Reds Devils ont oublié le football. The Spécial One a réussi ce qu’il fait de mieux, faire déjouer son adversaire,ce n’est pas surprenant venant de sa part. Liverpool, de son côté, a fait ce qu’il pouvait, comme il le pouvait, sans vraiment rien faire. Du coup tout ça est bien stérile, fantomatique, on s’est fait chier à mort dans ce qui aurait pu être un festival. L’analyse est très simple, deux équipes bien en place, sans prendre le moins de risques possible, on oublie ce premier acte.

On prend les mêmes et on recommence !

Dans cette deuxième mi-temps, on espérait quelque chose, un but, une action intellectuelle, une pipe ou une sodomie, au choix ! Finalement, ça va être pire que cela, l’ennui me guette violemment, les hommes de Jürgen Klopp essaient tant bien que mal de hisser leurs niveaux de jeu, mais United est bien en place, et surtout ne fait rien pour arranger les choses ! Si vous pensiez avoir du spectacle, des buts ou que ce soit qui rentre dans une relation intime avec le football, et bien ce n’est pas ce match-là qu’il fallait regarder ! Pourtant, ce sont les Reds qui se procurent les quelques rares occasions, mais sans grande inspiration, pendant que Manchester United joue sa meilleure carte, la défense ! Le technicien portugais a réussi son pari ne pas perdre à Anfield Road, score final 0 à 0 pour un match bien pourri, et encore le mot est faible tellement c’était pathétique !

L’analyse du Mulot !

On va être direct, c’est indigne pour ces deux équipes de proposer quelque chose d’aussi faible et d’inexistant ! Liverpool a fait ce qu’il a pu face à un adversaire, qui hormis les 25 premières minutes de jeu, a refusé totalement de jouer au football. Pour ce faire, on va mettre de bonnes notes, Liverpool repart avec juste la moyenne, 5 sur 10, Jürgen Klopp a essayé de modifier son équipe avec divers remplacements, surtout en deuxième période. À l’inverse José Mourinho a fait le contraire, et pour récompenser une telle générosité, rien de mieux qu’un 3 sur 10. C’est faible, très faible, mais rien que de voir la performance de Zlatan Ibrahimovic, on comprend donc une note aussi pourrie. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu une rencontre aussi inintéressante, mais avec la réputation de José Mourinho on commence à être habitué à ce genre de choses ! En tous les cas, à entendant le prochain article dans la journée sur les affiches de la Champions League, on vous invite à Liker au maximum La Page Facebook Du Site !

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply