Le Cameroun sur le toit de l’Afrique

 

Les Lampions se sont enfin éteints sur la 31 ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, et le moins que l’on puisse dire, est que dame coupe est très capricieuse. Elle n’en fait qu’à sa tête. On a eu droit à une finale des plus improbables, mais qui caractérisait le renouveau de deux sélections. Les Lions indomptables du Cameroun qui ont longtemps laissé la marmite au feu, ont fini par mettre tous les ingrédients dans la sauce pour rafler leurs 5 ème titre. Le Mulot Des Surfaces, qui joue les prolongations, vous balance son billet CAN par Souley6C.

Les Lions, pour vaincre le signe indien !

Pour cette finale, le Cameroun était opposé à l’Égypte, pour un remake de la finale de 2008, mais cette fois – ci, le scénario a tourné à l’avantage des Lions qui ont réussi à mettre fin à une disette de quinze ans, et une galère face aux pharaons. Pourtant, le fantôme des pharaons a plané aux dessus des Camerounais, du moins en première période. En effet, dès le début du match, les Égyptiens se projetaient rapidement dans le camp adverse, et sur une de leurs incursions, El Nenny trompait la vigilance du portier camerounais. Les hommes d’Hector Cooper ont réussi à museler des Camerounais visiblement tétanisés par l’enjeu.

En seconde période, les Lions indomptables finissent par sortir de leurs cages et acculent les Égyptiens, qui craquent par deux fois, sur un coup de boule du remplaçant de luxe Nicolas N’koulou, et sur le coup de grâce de Vincent Aboubacar qui a transformé un ballon anodin à de l’or. C’était suffisant puisque l’Égypte ne marque pas plus d’un but par match. Le Cameroun décroche ainsi sa 5 ème étoile continentale, pas la plus attendue, mais loin d’être la moins méritée. Le Burkina Faso a tenu à finir sur une bonne note, en arrachant la 3 ème place face à des Ghanéens déçus.

Les Distinctions du Mulot :

À noter que ces distinctions ne tiennent pas comptes de celle de la CAF, mais plutôt sur les bonnes performances individuelles et collectives.

Meilleur buteur !

Junior Kabananga, République Dominicaine du Congo :

3 buts en quatre matches. Il a réussi à tirer son épingle du jeu là où les attaquants ne se sont pas sentis concernés.

Meilleur gardien !

Fabrice Ondoa, Cameroun :

Il est le grand artisan du sacre Camerounais ! Sans lui, les Lions seraient rentrés dès les phases de poules.

Meilleur joueur !

Mohamed Salah, Égypte :

Il a répondu présent aux attentes placées en lui, par sa belle vision de jeu et sa technique.
Impliqué sur quatre des cinq buts des pharaons.

Meilleure sélection !

Le Burkina Faso :

Combatifs, bel état d’esprit, et des individualités exceptionnelles, les Étalons ont réussi leurs CAN, l’avenir est prometteur !

Révélation !

La Guinée Bissau :

Méconnu du grand public, ce petit poucet a crevé l’écran, avec une aisance technique déconcertante, mais a péché par immaturité. Elle rafle la palme du plus beau but, celui du raid solitaire de Piquetti face au Cameroun.

Un clin d’œil au sélectionneur Égyptien Hector Cooper qui décroche le prix du champion de finales perdues au nombre de cinq désormais. Rendez – vous est donc pris pour 2019 où le Cameroun essayera de conserver son titre à domicile, mais en attendant Likez au maximum La Page Facebook Du Site. Merci à tous !

 

Crédits photosafrique-sur7.fr

 

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply