Euro 2016, Italie, une partition sans fausse note

paristeam.fr

 

C’était certainement la rencontre la plus attendue, un choc entre deux nations a des niveaux bien différents, du moins sur le papier. En football, rien n’est jamais acquis, vous pouvez avoir les meilleurs joueurs au monde, mais si vous ne savez pas les faire jouer ensemble, c’est sûrement un échec annoncé ! Hier soir à Lyon, on a vu un collectif face à des individualités, le score final a été sans appel, avec un soupçon de manière très prononcé pour l’humiliation. Le Mulot Des Surfaces, qui n’a jamais caché sa préférence italienne, vous balance son analyse.

L’Italie, en reine tactique !

Antonio Conte avait prévenu bon nombre de journalistes ou autres personnes du milieu en indiquant que la star de l’équipe n’était pas un joueur en particulier, mais bien l’ensemble de son collectif ! Hier soir on a vu une équipe italienne supérieure sur le plan tactique, supérieur sur le plan collectif, mais surtout supérieur dans l’envie et l’abnégation. Sans jamais être prise de vitesse, sauf à de rares moments, la Squadra Azzura s’est comportée tel un rasoir à trois lames. En effet, la première lame dégrossi, la deuxième approfondit et la troisième vous humilie sans trouver de solutions.

Durant la rencontre, on a pu voir à quel point c’était difficile de s’approcher de la cage du dieu vivant Buffon, et malgré cela quand les Belges y arrivaient le portier italien était là pour rappeler qu’il n’était pas l’un des trois meilleurs gardiens au monde pour rien. La formation de Marc Wilmots a beaucoup tenté, mais cela était trop brouillon, trop désordonné, trop imprécis pour inquiéter une formation transalpine qui avait parfaitement préparé sa rencontre d’ouverture. Finalement, l’Italie a écœuré la Belgique, en marquant au passage deux jolis buts. La première réalisation, entre l’ouverture aux petits oignons le contrôle puis la frappe, tout a était parfaitement accompli. Le deuxième but peut sembler plus anecdotique, mais il permet aux hommes de Conté de montrer qu’il faudra compter sur la Squadra Azzura.

La prochaine mission sera vendredi face à la Suède d’un certain Zlatan Ibrahimovic, avec une nouvelle victoire, l’Italie assurerait sa place en huitièmes de finale, et ainsi faire tourner son effectif lors de la dernière rencontre. En tous les cas, beaucoup de monde a été surpris hier soir par le niveau des Italiens, mais pas moi, car pour suivre assez régulièrement cette formation, je savais de quoi elle était capable. On compte sur vous pour continuer de Liker et de Partager nos articles sur La Page Facebook Du Site, continuez de nous apporter votre soutien, et merci à tous ceux qui sont déjà à nos côtés.

 

Crédits photosparisteam.fr

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply