Chelsea, une saison aux deux visages

 

La Premier League a donc fermé ses portes, avec à la clé un beau Champion, impressionnant de bout en bout. Il y a de bonnes surprises, de mauvaises surprises, de l’émotion, des buts, des départs, et une réalité, cette saison-là Premier League nous a gâtés. Chelsea, tenant du titre, n’a pas vécu la même saison que le dernier exercice ou il fut couronné Champion, comme quoi les saisons se suivent, mais ne ressemble pas. Le Mulot Des Surfaces, en pleine autodérision, vous dévoile son résumé de cette saison.

Chelsea, la déception !

Les Blues, tenants du titre en début de saison, ont vécu une saison en demi-teinte, pourtant avec un recrutement intelligent, avec notamment les arrivées d’Alvaro Morata et plus tard d’Olivier Giroud. La grosse différence entre la saison du titre et celle-ci est bien évidemment la Champions League. Chelsea ne la verra pas la saison prochaine, trop irrégulière en championnat, avec notamment beaucoup de points perdus contre des équipes réputées plus faibles. Il est possible qu’Antonio Conte ne survive pas à cela, cette 5 ème place est synonyme d’échec pour la maison mère qui visait au minimum une place dans les quatre premiers.

Manchester City, carton plein !

Les Citizens ont réalisé une saison assez exceptionnelle, meilleure attaque, meilleure défense, meilleure équipe à domicile et à l’extérieur, avec en bonus le compte rond de 100 points. Il est donc logique que dans une finalité sans précédent, les hommes de Pep Guardiola finissent champion, avec le plus beau jeu développé durant toute la saison, le seul point noir est le parcours en Champions League, mais cette compétition n’est pas comme les autres !

Liverpool, Manchester United et Tottenham, rendez vous pris avec la Champions League !

Ces trois formations ont réalisé une bonne saison, toutes les trois terminent dans le Big Four derrière l’invincible Manchester City. On peut être déchu des Reds Devils, avec la palette de stars qui la compose, terminer deuxième est presque illogique, mais quand on voit le jeu proposé c’est un miracle. Tottenham et Liverpool ont su se montrer solides tout au long de la saison, mention spéciale au Reds de Liverpool, finaliste malheureux de la Champions League, pourtant le jeu proposé a été plus que séduisant !

Le départ d’Arsène Wenger !

Il était le dernier entraîneur à avoir une longévité assez récurrente, Arsenal aura réalisé une saison moyenne, et la qualification en Europa League est le minimum syndical. Il partira sur un goût d’inachevé, sans titre majeur, et en ayant gardé ces idées de jeu jusqu’à la fin. L’Alsacien quitte les Gunners après plus de vingt passés sur le banc, une page se tourne désormais, une autre va s’écrire avec Unai Émery comme chef d’orchestre.

Les chiffres du Mulot !

Pour conclure cet article, on va parler un peu de chiffres, on peut noter quand même que 1017 buts ont été marqués durant cette saison 2017 / 2018. La 20 ème et la 26 ème journée ont plafonné à 35 buts, alors que la 21 ème journée n’a pas dépassé les 18 buts, c’est un chiffre assez faible pour un championnat réputé spectaculaire. La moyenne de buts par journée est malgré tout de 26 buts, ce qui donne 2,6 buts par rencontre, finalement ils ne sont pas si mauvais que cela ces Anglais ! Mohamed Salah finit meilleur buteur, il battra le record de buts sur une saison dans l’histoire de la Premier League depuis le passage à 20 clubs, il a ensuite été élu meilleur joueur par ces paires, une juste récompense pour celui qui aura réalisé une saison pleine. 1162 cartons jaunes pour 38 cartons rouges, donc une moyenne de 30 cartons jaunes par journée, et 3 cartons jaunes par rencontre, avec en bonus un expulsé par journée, c’est de l’art simplement. Bon voila on espère que c’est article vous a plu, on vous invite à Liker au maximum La Page Facebook Du Site, merci à tous et que la force soit avec vous.

 

Crédits Photosonthecorner.fr

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.