Chelsea, Tottenham, en outsider qui s’ignore

 

Finir vice-championne d’Angleterre n’est pas de tout repos, Tottenham l’a fait la saison dernière, et on attendait qu’il prouve que ce statut n’est nullement usurpé. Les Spurs sont imprévisibles, son quatuor offensif, emmené de pieds de maître par le phénoménal Dele Alli, est impressionnant. Dele Alli a réussi, à lui seul, de faire du stade Wembley un cauchemar pour le Real Madrid. Le Mulot Des Surfaces, qui surfe sur une vague de gaieté, vous fait découvrir l’équipe et le joueur du mois de Novembre par Souley6C.

Dele Alli démystifie la maison blanche !

En ce début de mois de novembre, Tottenham recevait le Real pour le compte de la quatrième journée de la Ligue des Champions. Dele Alli, qui enregistrait son premier match dans cette compétition cette saison, a ébloui la rencontre par son talent, mais aussi par ses buts. Harry Kane était l’élément le plus craint côté merengues, c’est bien de Dele Alli qu’est venu le danger, lui qui endossait le costume de tueur. Il a d’abord coupé majestueusement un centre en retrait au premier poteau pour l’ouverture du score. Ensuite, il s’est joué de Nacho et Casemiro comme dans PES, avant d’envoyer un missile que Sergio Ramos n’a pu que dévier dans ses filets. Enfin, on le retrouvait dans ce même match en tant qu’inspirateur, en ayant l’agilité de lancer Kane pour un contre assassin, ce dernier mettait sur orbite Erikssen qui partait tranquillement crucifier Kiko Casilla. La maison blanche réduisait la marque, mais la messe était déjà dite pour son enterrement dans ce temple du football. Pour avoir doublé le double tenant du titre, Tottenham rafle le prix de l’équipe du mois de novembre et son meneur de jeu Delé Alli, celui du joueur du mois, et c’est juste une récompense.

L’analyse du Mulot !

On les croyait se contenter de jouer les seconds rôles derrière le Real, mais la bande à Mauricio Pochetino a redistribué les cartes. Son équipe ne cesse de consolider ses bases saison après saison. La machine est huilée, avec des joueurs qui se retrouvent facilement sur le terrain. Tous les ingrédients sont réunis afin que les Spurs soient un monstre d’Europe. À eux de jouer sans complexe, car ils jouent désormais dans la cour des grands, à moins qu’ils aient pour modèle Arsenal. Vous pouvez donner vos avis sur le sujet et dans le même temps n’hésitez pas à Liker La Page Facebook Du Mulot. Vous pouvez participer à notre grand sondage pour l’élection du Grand Trophée D’Or Du Mulot, c’est à droite sur la colonne latérale du site. C’est que du bonheur, et un grand merci à tous,  !

 

Crédits Photosmetro.co.uk

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.