Chelsea, Barcelone, tout reste possible

 

En marge de cette deuxième partie des huitièmes de finale de la Champions League, on avait un programme assez intéressant. Chelsea accueillait l’ogre barcelonais. Le Bayern Munich était en promenade de santé à domicile, pour les deux autres rencontres, Manchester United a beaucoup souffert, comme la Roma, pourtant rien n’est perdu. Le Mulot Des Surfaces, en plein délire humoristique, vous dévoile son résumé en toute tranquillité.

Chelsea vs Barcelone, un plan presque parfait !

C’est un peu la conclusion que l’ont peu dire, dans le titre tout est dit ! Antonio Conte avait parfaitement préparé son match, son organisation tactique était quasi parfaite, sauf à une exception faite Lionel Messi. Les Blues, qui ont touché les montants à plusieurs reprises, ont fait déjouer les Catalans. La formation d’Ernesto Valverde a longtemps buté sur la très bonne organisation défensive de Chelsea. Un bloc défensif très compact, jouant très bas, en laissant peu d’espaces entre les lignes. C’est logiquement que les hommes d’Antonio Conte ouvriront le score par Willian. Malheureusement, sur une offrande d’Iniesta, La Pulga va encore frapper, le capitaine catalan transforme en or tout ce qu’il touche, Lionel Messi n’a plus qu’à valider. Les Blaugranas repartent avec un bon résultat, le match en lui-même fut plus compliqué, mais à la fin ce qui compte le plus est bien la qualification.

L’analyse du Mulot ! 

On savait parfaitement qu’Antonio Conte était un grand entraîneur, tactiquement il a bien failli réussir son coup contre le Barca. Son équipe a été solide, emmenée par un grand Eden Hazard. Malheureusement sur une erreur défensive, à ce niveau cela coûte très cher, les Blues devront créer l’exploit au Camp Nou. Barcelone n’a pas changé sa façon de jouer, les principes furent les mêmes, les occasions un peu moins, mais quand on a le meilleur joueur du monde, et en plus un chef d’orchestre comme Iniesta, rien ne peut vous arriver. Tout reste à faire au retour, mais Barcelone est en ballottage favorable.

Un Bayern de Munich sans pitié ! 

Dans les autres huitièmes de finale, le Bayern n’a pas fait dans la dentelle contre Besiktas. À domicile le boulot a été fait, et bien fait, une large victoire 5 à 0, qui lui ouvre largement les portes des quarts de finale. Il n’y a pas grand-chose de plus à dire tant l’écart fut énorme entre les deux équipes. Manchester United, en déplacement à Séville, revient avec un bon match nul 0 à 0. Attention quand même, car au retour il ne faudra pas prendre de buts pour les hommes de José Mourinho, en effet la tâche pourrait plus compliquer. La Roma, contre le Shakhtar Donetsk, pensait avait fait le plus dur en ouvrant la marque, manque de bol, les Ukrainiens vont finalement renverser la vapeur pour s’imposer sur le fil 2 à 1.

Les matchs retours de ces huitièmes de finale seront, pour certains, plein de promesses, des exploits seront à coups sûrs au rendez-vous, on en saliver d’avance ! On vous invite à Liker au maximum La Page Facebook Du Mulot, merci à tous de votre soutien, et que la force soit avec vous.

 

Crédits Photostjatbass.mondoblog.org

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply