Chelsea – Arsenal : les Blues intouchables !

sport-it.net

 

José Mourinho contre Arsène Wenger, tel pourrait être le titre de cet article, les deux entraîneurs ne s’apprécient guère et ne se gênent pas pour se le dire ! L’affiche de cette 6 ème journée sentait la poudre, sur le carré vert cela a été une autre paire de manches ! Comme à son habitude les Blues se sont montrés solides à Stamford Bridge et les Gunners fébriles, résumé, analyse et autres notes, le Mulot vous délivre son verdict !

On commence tout de suite avec les compositions des équipes : 

Chelsea :

1123511_Chelsea

Coach : José Mourinho

 Arsenal : 

1123537_Arsenal

Coach : Arsène Wenger

Une première mi-temps électrique ! 

Ce premier acte aura tout d’abord eu l’avantage de nous fournir un bon combat de boxe, José Mourinho contre Arsène Wenger, ces deux-là ne s’aiment pas, ils le montrent et ne partiront pas en vacances ensemble ! Tels deux chacals en furie, ils auront donné le côté obscur avec leurs comportements, inacceptables et intolérables ! Mais à part ce péplum entre ces deux artistes, côté match pas grand-chose à dire, Chelsea solide ne montre pas grand-chose, Arsenal fébrile n’arrive à pas grand-chose non plus. Il faudra attendre la demi-heure de jeu avec l’exploit individuel d’Eden Hazard. Une accélération pour déposer deux défenseurs, une faute, un penalty justifié et Chelsea mène 1 à 0. La mi-temps arrive sur ce score, les Blues font la course en tête, les Gunners, quant à eux, ont la tête dans le sac !

Cesc Fabregas, l’étincelle !

Arsenal revient des vestiaires avec d’autres intentions, qui sont bien meilleures que la première mi-temps, la formation d’Arsène Wenger monopolise le cuir et se projette plus vers l’avant. Les Blues, eux, sont dans une position confortable, ils affectionnent particulièrement ce genre de situation, on gère et on contre, voila la recette miracle ! Solide défensivement, la formation de José Mourinho est très peu en danger, un milieu de terrain travailleur et un pressing pour gêner la première relance permet aux Blues de garder le résultat.

Cesc Fabregas va alors sortir un caviar de passe pour assommer ses anciens coéquipiers. À dix minutes du terme, l’international espagnol adresse une lumineuse passe dans le dos de la défense, Diego Costa enrhume son défenseur et n’a plus qu’a trompé d’un petit lob le portier d’Arsenal. 2 à 0, la messe est dite, il n’y a plus rien à rajouter, encore une fois Chelsea a fait parler sa puissance et sa grosse défense prendre de nouveau trois points !

 L’analyse du Mulot : 

Chelsea, avec un Éden Hazard des grands jours, incontestablement l’international belge est le maillon fort dans cette rencontre. Par son talent, il a fourni une prestation solide. Auteur d’un but sur penalty il est à l’origine avec cette accélération monstrueuse ! Les Blues n’ont pas fait un grand match, mais, à l’inverse d’Arsenal, ont été solides et efficaces en laissant peu d’espaces à ses adversaires du jour. Les Gunners ont été en dessous malgré un deuxième acte bien meilleur, mais sans réalisme ni même de solutions face au cadenas de Chelsea, il était alors impossible pour eux d’espérer quoi que ce soit de mieux !

Les notes du Mulot : 

Chelsea : 6/10

Sans être flamboyant, Chelsea est aller à l’essentiel, solidité et efficacité ont été les mots d’ordre mélangés avec beaucoup de rigueur et de discipline. Finalement, c’est presque en toute logique que les Blues s’imposent face à une pâle équipe d’Arsenal sans armes offensives ! Une note juste au-dessus de la moyenne, simple et efficace !

Arsenal : 4/10

Les Gunners, encore une fois, sont passés à travers, étouffés par la puissance physique des Blues et par la culture défensive mise en place par « The Spécial One « . Une défaite logique pour un nouveau revers et trois points de perdus, décidément Arsenal a du mal contre les grosses écuries ! Une note en dessous de la moyenne justifiant la piètre performance des Gunners.

Crédits photossport-it.net

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply