Bayern Munich, Arturo Vidal, est-ce le bon moment

sport24.lefigaro.fr

 

Après un départ de Bastian Swcheinsteiger qui a fait grand bruit du côté de Munich, le Bayern se devait de réagir en lui trouvant un digne successeur au milieu du terrain. Le club bavarois n’a pas fait les choses à moitié puisque le champion d’Allemagne en titre vient de s’offrir un tout récent vainqueur de la Copa America, en plus qui est l’un des cadres de la Juventus de Turin, Arturo Vidal ! Le Mulot dans ce nouveau billet concocté pour vous revient sur ce transfert tout en vous posant la question, est-ce le bon moment !

Arturo Vidal, le bon club au bon moment !

Il était l’une des pièces maîtresses de la Vieille Dame, après avoir passé quatre saisons du côté de Turin, raflé tous les titres possibles en Italie avec quatre Scudetto, une Coupe d’Italie et une finale de Ligue des Champions perdue en juin dernier, le Chilien avait des fourmis dans les jambes, dans la tête et dans coeur ! Arturo Vidal qui a atteint l’un de ces pics culminant dans sa carrière n’avait plus rien à prouver en Italie, il était temps pour lui de s’offrir un nouveau challenge en or, et c’est le Bayern Munich qui s’est montré le plus attrayant pour lui.

En effet, quand on est un des cadres de la meilleure équipe d’Italie, la liste des clubs pouvant incarner une progression sportive n’est pas légion, le Speddy Gonzales chilien a donc signé pour 5 ans en faveur des Bavarois pour un montant d’environ 35 millions d’euros avec à la clé un salaire de 6,5 millions d’euros par an. Alors que son transfert précédent du Bayer Leverkusen vers la Juve était de 10,5 millions d’euros environ, le joueur a pris de la valeur, et les Turinois n’auraient sans doute pas pu en tirer un tel prix dans 2 ou 3 ans, une belle plus-value me diriez vous, Arturo Vidal constitue donc, pour son ancien club, une réussite sportive autant que financière.

Cependant, le Chilien va certes retrouver un club qui domine outrageusement son championnat national, mais dans sa progression personnelle, sa quête du sommet européen et la League des Champions, il fait probablement un bond en avant. Néanmoins, avec sa fougue parfois imprécise, il devra se fondre dans le moule rigoureux du football Guardiolesque, là est son véritable défi, en est-il capable c’est une autre histoire ! Comme quand il s’agit de recrutement, le Bayern ne s’y trompe presque pas, le film s’annonce donc passionnant, on verra si on n’a pas payé nos places pour rien dans ce succulent spectacle !

Désormais un seul geste à faire, continuez à nous suivre et liker Le Facebook du Mulot pour nous aider à progresser et atteindre les 1000 fans !

Crédits photos sport24.lefigaro.fr

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply