Barcelone, Real Madrid, l’échec espagnol

paristeam.fr

 

L’Espagne rentre à la maison, tel un enfant qui a perdu son jouet, le double tenant du titre sort par la très petite porte de cet Euro 2016. Face à la Squadra Azzura, comme en finale dans la dernière édition, la Roja a été méconnaissable, la faute à une formation transalpine bien en place en pratiquant un football séduisant. Je me réjouis de cette qualification, étant supporter depuis toujours de l’Italie, une revanche a été prise. Le Mulot Des Surfaces, heureux comme un pape, vous délivre sa croustillante analyse.

L’échec de Vicente Del Bosque !

Il est le premier à blâmer, il n’est pas non plus le seul responsable, mais les compositions d’équipes s’est bien lui qui l’est fait. Ensuite certains joueurs, pas au niveau et inexistant durant la saison, n’avaient pas leurs places dans cette formation. Face à la Squadra Azzura, tactiquement au-dessus, les Espagnols n’ont jamais réussi à prendre l’ascendant. On peut même considérer que la Roja a pris une leçon sur ce qu’elle savait faire de mieux, pratiquer un football séduisant. Antonio Conte a prouvé une chose, il est un meneur d’hommes, ses joueurs ce sont ces guerriers, hier comme contre la Belgique, il avait parfaitement préparé cette rencontre.

Une leçon de football !

Dès les hymnes on a senti la bande à Buffon impliqué, concentré, sur de son fait et prêt pour le combat. Sur la première période, les plus grosses occasions sont pour l’Italie, un bloc défensif compact, jouant très haut, empêchant ainsi une quelconque relance espagnole. Le premier but vient d’une faute de Sergio Ramos, à la ramasse complet durant cet Euro, sur Pellè, Eder se charge du coup franc, puissant De Gea ne peut que le repousser sur Giorgio Chiellini qui pousse le cuir au fond des cages. On se dit que les hommes de Del Bosque vont réagir, pour cela il faudra attendre les dix dernières minutes de la rencontre, car pour le reste c’est le néant complet.

La Squadra Azzura continuera tranquillement sa rencontre, la défense italienne, la meilleure de cet Euro pour l’instant, va tenir la baraque ! Gigi Buffon, impérial sur sa ligne quand le danger se présente, est représentatif de cette réussite. Dans les derniers instants de la rencontre, l’Italie va venir corser l’addition, sur un ballon rapidement récupérer et une action magnifique, Mattheo Darmian sert sur un plateau Graziano Pellè qui trompe à bout portant David De Gea, 2 à 0 la messe est dite ! Il n’y a pas grand-chose à rajouter, le meilleur et le mieux préparé à remporter cette rencontre, direction l’Allemagne en quart de finale pour la Squadra Azzura, direction la maison pour l’Espagne, décevante et humiliée sur son propre terrain, le beau jeu ! Continuez de Liker La Page Facebook Du Site, on compte sur vous, alors ne relâchez pas vos efforts, merci à tous !

 

Crédits photosparisteam.fr

 

 

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply