Barcelone, Real Madrid, le spectacle continu

sportspick.info

 

Salut les jeunes et les moins jeunes, Superpaf est de retour pour vous raconter ce qui se passe en Espagne, prenez-en de la graine, car cela va durer toute la saison ! Footballistiquement parlant, car évidemment, et personnellement, je ne vis pas en Espagne, mais toute la saison je ferais en sorte d’y être au travers de mes articles pour vous faire partager ma passion espagnole ! C’est parti, Le Mulot Des Surfaces, toujours par catégorie, vous balance son résumé venu tout droit de la Liga !

Dans la catégorie Partidazo !

Les deux ogres du championnat nous ont offerts du spectacle, c’est le moins que l’on puisse dire ! On commence par le Real, qui recevait le Celta Vigo, toujours sans Ronaldo et Benzema ! Madrid recevait les turbulents du Celta, coaché par un Berizzo, digne héritier de Bielsa, et oui, encore un rejeton d’El Loco, et celui-là, il n’est pas mal aussi ! Le Real s’est bien fait emmerder, notamment par le pressing et un marquage individuel incroyable. Les Madrilènes n’arrivaient pas à s’approcher de la cage adverse autrement que par de superbes frappes de loin, mais dans le jeu, Vigo faisait limite jeu égal avec les joueurs de Zidane. Cependant, le gardien du Celta a eu les pieds en mousse, et après une relance bien crade, a permis à Morata d’ouvrir le score. Du coup, Orellana s’est fâché, et a décoché une frappe de loin bien placée pour égaliser, mais les frappes de loin, c’est la spécialité allemande, et rien de mieux qu’un Allemand pour le prouver ! Tony Kroos place une bonne patate qui tabasse le poteau avant de rentrer, cramés au bout de 60 minutes les joueurs du Celta n’ont pas pu revenir, mais peuvent repartir avec beaucoup de certitude ! En tout cas, beaucoup plus que le Real, qui peine encore une fois contre un pressing intense !

En parlant de pressing, rien de bien plus hargneux qu’un Basque de Bilbao à San Mames. Face au Barca, Valverde, le coach de l’Athletic, a voulu agripper le monstre catalan par la gorge et lui couper les couilles. Seulement, Ter Stegen en avait de bien trop grosses pour pouvoir se les faire couper. Mise à part sa boulette en début de match qui amena une frappe de Bernat, stopper par le visage du gardien allemand, il fallait le voir pour le croire ! Les sorties de balles de Barcelone déclencher par le portier étaient à la limite de l’obsessionnelle, mais diablement efficace. Une de ces relances amène l’unique but du match, une superbe tête de Rakitic après un très bon travail de Suárez et un centre d’Arda Turan qui continue de nous étonner. Sous pression, mais sans jamais être réellement inquiété, Barcelone contrôle le match, et aurait pu alourdir le score plusieurs fois, mais Messi et Suárez n’étaient pas bien réglés. Malgré tout, le score n’évoluera pas, et le Barca recolle en haut du panier.

Dans la catégorie je suis un grand club d’Espagne et je me fais mettre à l’amende comme une grosse merde !

L’Atletico, toujours dans les starting – blocks, continue de ne pas avancer en ne trouvant pas la brèche face au promu Leganés. Encore une fois, Madrid s’est vu confronté à un gros bloc en défense, a tout tenté pour percer le slip de Leganés, mais n’a pas pu ramener mieux qu’un match nul tout pourri. Encore deux points de perdus pour Diego Simeone, et on le sait, face au Real et au Barca, en championnat, ça ne pardonne pas ! Valence, toujours, et encore sans amélioration, se fait taper par Eibar. Apparemment, Mustafi et Alcacer vont se barrer, et laisser le club dans une grosse merde dont le seul Parejo ne pourra gérer. Battu 1 à 0 à l’extérieur, on se demande même s’ils ne vont pas jouer la relégation à ce train-là.

Dans la catégorie la branlée du week-end !

Las Palmas a fessé le Grenade de Paco Jemez, un bon 5 à 1 dans les dents ! Paco en a même déclaré qu’il avait été le meilleur joueur de Las Palmas, et a ouvertement dit que si les dirigeants du club voulaient le virer, il comprendrait ! On se demande si c’est de la classe, ou juste de la folie, comme d’hab avec Paco, surtout quand on connaît le personnage !

Dans la catégorie éjaculation précoce !

Villarreal et Séville promettaient une orgie de but, finalement, un simple 0 à 0 est venu en tant que juge du match. Il y a eu du spectacle quand même, mais l’imprécision des attaquants, de chaque côté, nous a laissé affamer, dommage, car on aurait pu prendre un pied pas possible dans cette rencontre !

Dans la catégorie on s’en fout, mais on en parle quand même !

Alaves et le Sporting font match nul dans un match tout pourri. Tout comme le Depor et le Bétis. La Real Sociedad cale sa première victoire de la saison après la fessée de la semaine dernière. Voilà, je n’ai même pas osé regarder les highlights tellement je me sentais concerné. C’est tous les gens, c’était long, mais il y avait de quoi dire tant le championnat a fait parler cette semaine. Encore des gros matchs, du spectacle, des stars, et j’ai fini avec ma pute préférée ce dimanche soir. Un bon rail de coke pour tenir le temps de la trêve international, et on revient dans deux semaines. Dans cette longue attente, continuer de nous suivre et de Liker La Page Facebook Du Site, on remercie tous ceux qui sont déjà là, et pour les autres on vous accueille les bras ouverts !

 

Crédits photossportspick.info

 

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply