Barcelone, Real Madrid, le début de la révolution

 

Aujourd’hui on vous propose un petit billet plein d’analyses, plein de chiffres et plein de transferts. Cette semaine, et c’est passé un peu inaperçu sur l’ensemble de la toile, on a appris que l’UEFA envisageait avec insistance de reformer le marché des transferts ! Enfin une bonne nouvelle, sous l’impulsion de son nouveau président Aleksander Ceferin, le Slovène a décidé de passer à l’action et foutre un peu le bordel, il va sortir sa grosse paire de couilles pour dicter sa loi, va-t-il y parvenir, c’est toute la question. Le Mulot Des Surfaces a mené l’enquête pour vous, entre jouissances et un sexe à piles super développé, on vous laisse vous régaler !

Vers une révolution sportive !

Pour vous résumer la situation en quelques mots, le nouveau président de l’UEFA a donc décidé de passer la troisième, comme un bon coup de rein pour une orgie générale ! En effet il veut réformer le marché des transferts pour qu’il soit plus juste, une bonne nouvelle en soi, avec une égalité répartie pour tous ! Il voudrait limiter la taille des effectifs et changer le système des transferts afin de réduire les inégalités entre les clubs et les pays. Cela serait une bonne nouvelle, surtout quand on voit les dépenses générales l’an dernier, c’est assez hallucinant !

Ce n’est pas tout, il souhaiterait dans l’absolu, instaurer une taxe de luxe ou plus précisément une « Luxury Tax » en anglais, comme en NBA ou en Baseball aux États-Unis. Le but étant de limiter les disparités de masse salariale entre les clubs d’une même Ligue. Elle consiste à faire payer à un club une pénalité financière lorsque la somme des salaires de ses joueurs dépasse un plafond salarial défini par cette même Ligue. L’idée est géniale, mais la vraie question que l’on peut se poser, pourra-t-il vraiment mettre en place tout cela quand il va se retrouver devant les grands pontes des plus grands clubs d’Europe.

Car il faut le reconnaître, quand les différents présidents vont arriver avec en tête Florentino Pérez, Josep Maria Bartomeu, Uli Hoeness et consorts, l’histoire risque de ne pas être la même ! Tout ce joyau monde ne va pas forcément vouloir se laisser faire, car l’enjeu financier est énorme, mais il est vrai aussi qu’il faut remettre un peu d’ordre dans ce monde de riches, où seul l’argent décide et commande de tout le reste ! Ce sont ces mêmes clubs qui se partagent ce gros gâteau pourri par le fric, et accessoirement, il serait bien que cela soit réparti aux autres formations petites et grandes.

On ne vous cache pas qu’au sein de la rédaction nous sommes très enthousiasme à cette nouvelle, si bien sûr elle se confirme et qu’elle est validée sur le temps, c’est une affaire que l’on va suivre avec une attention particulière. On vous invite à nous suivre fortement sur La Page Facebook Du Site ainsi qu’à participer au sondage, à droite sur la colonne latérale du site, merci à tous de votre soutien, et que la force soit avec toi.

 

Crédits photossport24.lefigaro.fr

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply