Barcelone, quand l’écart se réduit

sportspick.info

 

Yep les gens, Superpaf is back to talk about some fuckin’ Liga ! Je devrais le dire en Espagnol, mais je ne pipe pas un mot de l’Espingouin, sauf quand Roberta me parle. Là, je comprends tout, et tout devient universel avec sa voix sensuelle, mais assez parler de ma, ou mon, c’est selon votre choix, dulcinée ! Aujourd’hui, c’est place à la Liga, juste avant la Ligue des champions, dont un Real Dortmund qui aura droit un article spécial, oh oui, je le sais, vous avez hâte, et moi aussi ! Le Mulot Des Surfaces, entre deux rails de coke, vous parle d’amour et d’eau fraîche sur la planète football !

Dans la catégorie, manita du week-end !

Barcelone, Liga, Messi blessé, tristesse ! Du coup, on se demande qui sera aligné sur le côté droit, Arda Turan, Rafinha ! Douglas, oui, car le mythique Douglas, capable de se blesser en dormant dans un bus, est prêté par le Barca et joue pour Gijón, pouvait être aligné et on le sait, c’est une bénédiction pour l’adversaire, mais non, ce plaisir sera pour plus tard. Du coup, c’est bel et bien Rafinha qui sera sur le côté. On a droit à beaucoup de turn-over, notamment la titularisation d’André Gomes, ou bien de Mathieu, et Digne. Pour le match, eh bien, Gijón n’a pas fait le poids. Malgré de bonnes intentions, et un petit quart d’heure de flottement, les Blaugranas se mettent en route et claque deux buts en première mi-temps. En deuxième mi-temps, un carton rouge pour Gijón, donc entré de Douglas. L’action qui résume le joueur à lui seul, sur le premier ballon, le mec arrive à marcher dessus, glisse, et offre un contre pour le Barca. Sinon, le Sporting prend trois autres buts, tous venant du côté où Douglas joue, simple coïncidence, je vous laisse juger par vous-même sur Youtube ! En tout cas, ça finit en manita, et les cadres se sont reposés, du pain bénit pour Luis Enrique !

Dans la catégorie, suppo dans le fion, deuxième partie !

Le Real se déplaçait à Las Palmas, qui joue le haut du tableau. Je n’avais suivi que les highlight de cette équipe, c’était donc l’occasion face à un gros morceau de voir la qualité de ses joueurs. Du coup, Las Palmas à fait une grosse première mi-temps, rivalisant avec l’utilisation du ballon avec le Real, voir même supérieur par moments. Inquiétant pour Madrid, car ce n’est pas la première fois que ça arrive, surtout face à des équipes dites inférieures. Cristiano a été exécrable, et confirme qu’il n’a toujours pas digéré sa blessure et qu’il n’est pas prêt. Il se permet même de râler quand Zidane le sort, alors qu’il est plus un poids pour l’équipe qu’autre chose. Le Real tenait la victoire jusqu’à la 85 minutes, mais Las Palmas réussi l’incroyable, car bouffait en deuxième période, il égalise. Les Madrilènes peuvent se les manger, car c’est 4 points de perdu en une semaine. Dortmund arrive comme vrai gros test, et pour rien vous cacher, suivant le Borussia, ça pue grave pour le Real, mais c’est une autre histoire !

Dans la catégorie, bonne petite fessée !

Gros match ce week-end, avec la réception de Séville au San Mames de Bilbao. Le pressing de Bilbao face à l’utilisation du ballon de Séville. Bon, j’ai maté le match que d’un œil, mais Bilbao était plutôt supérieur. Séville n’a toujours pas intégré les consignes de Sampaoli, et ce même Sampaoli a le cul entre deux chaises entre jouer la possession comme il l’aime, et jouer plus vite vers l’avant dans ce genre de matchs. Nasri plante, mais Sirigu joue aux gros cons en calant un coup de coude façon free fight. Finalement, les Andalous prennent 3 à 1, et quand on voit jouer Bilbao ces derniers temps, c’est tout sauf une surprise. Villarreal recevait Osasuna, rien à attendre d’un match pareil quand il y a un tel écart tant Villarreal recommence à jouer bien face à un promu. Osasuna a abusé des longs ballons, et n’a rien pu faire aux combinaisons du sous-marin jaune. Finalement, le 3 à 1 reste un bon résultat encourageant pour la bande à Bruno.

Dans la catégorie, victoire à l’arraché !

L’Atletico, encore, toujours, sans cesse, s’en est remis à Griezmann pour se sortir du traquenard de La Corogne. Longtemps mis en échec, les Colchoneros arrachent la victoire in extremis, grâce à son duo de Français, Gameiro – Griezmann. Cela leur permet de rester collés au premier, et de rattraper leur voisin de Madrid. Un gros choc en prévision face à Carlo Ancelotti et son Bayern. On va essayer de faire un gros résumé, mais ça sera sûrement en fin de semaine ! Valence, qui a enfin changé d’entraîneur, arrache la victoire à Leganés. Pareil que l’Atletico, c’était limite, mais l’essentiel pour l’instant, c’est de continuer à engranger des points pour s’éloigner de la zone rouge.

Dans la catégorie, j’ai quand même regardé par conscience professionnelle !

L’Espanyol se fait torcher, Flores n’arrive pas à se sortir les doigts, et le Celta leur cale un bon 2 à 0. Eibar décalque la Real Sociedad 2 à 0. Alaves explose Grenade. Le Bétis gagne face à Málaga, qui se rapproche d’un futur relégué. Voilà les gens, terminado pour cette semaine. On se retrouve avec les résultats en Champions League. Si le cœur m’en dit, et si Roberta ne l’a pas écrasé en me trompant avec mon boucher Carlos Eduardo Santos Riveiro di Oliveira, dit le démonte-pneu. Je la sens distante ces temps-ci. Dans cette longue attente, n’hésitez pas à Liker au maximum La Page Facebook Du Site, merci à tous d’être de plus en plus nombreux !

 

Crédits photossportspick.info

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply