Barcelone, Pep Guardiola tient sa revanche

tjatbass.mondoblog.org

 

Saloute les dingos, Superpaf est dans la place pour vous raconter ce qu’il s’est passé lors du match retour entre City et le Barca, aujourd’hui c’est un Grand Format un peu spécial. Je vous préviens, on en a gros sur la patate, et comme à notre habitude on va rien lâcher ! Pourquoi on a décidé de revenir sur cette rencontre, déjà car Pep Guardiola retrouver son ancien club, et ensuite voir si le technicien catalan avait bien retenu la leçon du match aller ! Le Mulot Des Surfaces, guidé par son grand talent et Superpaf, vous envoie son analyse pointilleuse de cette rencontre !

Présentation des équipes ! 

Manchester City étant plutôt mal en point, mais dans le jeu, c’était sur la bonne voie. Tout l’inverse de Barcelone. Les scores sont là, mais sur le terrain, c’est bien dégueulasse, tel un chibron de lépreux. Du coup, on se demandait ce que le meilleur entraîneur du monde pourrait faire face à une équipe qui balbutie son football ! La réponse est bien on l’a eue pour une bonne sodomie bien parfaitement après s’être fait trifouiller pendant 45 minutes. On passe d’abord aux compositions des équipes, on retrouve les meilleurs onze possibles dés deux cotés. C’est parti !

Manchester City :

Caballero, Zabaleta (cap), Otamendi, Stones, Kolarov, Fernandinho, Sterling, De Bruyne, Gündogan, Silva, Agüero.

Barcelone :

Ter Stegen, Sergi Roberto, Mascherano, Umtiti, Digne, Rakitic, Busquets, André Gomes, Messi (cap), Suarez, Neymar.

Pep Guardiola reste le maître !

Comment résumer ce match, et bien ça me rappelle ma rencontre avec Roberta. J’étais tranquillement aux alcooliques anonymes, quand j’ai croisé son regard à la buvette de la réunion. Je lui offris un verre, puis deux, puis j’ai délicatement glissé ma main entre ses jambes. Quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert le Saint Graal ! Roberta avait finalement, sous ses airs de Miss France, de gros attributs, que j’ai bien sentis sans mon consentement, mais finalement, comme à Barcelone, on aime bien se faire enfiler sans s’y attendre chez les Superpaf. Ça permet de ranimer un petit peu ce que l’on appelle « la vérité du terrain ». Sur son terrain, Roberta, c’est un peu Manchester City avec Guardiola. Un monstre caché sous une tonne de mascara !

Soyons sérieux, pour faire court, le Barca a bien joué en première mi-temps. Cependant, on se demande si cela est dû vraiment aux qualités du Barca, ou bien à Guardiola qui recherchait sa tactique pour contrer les Blaugranas. Pep a voulu jouer la possession, et finalement, comme on dit, y a que les gros cons qui ne changent pas d’avis. Il a finalement opté pour le pressing fort, très fort, et les attaques rapides dans le dos des Catalans, finalement, ça a payé ! Certes Lionel Messi inscrit un beau but, mais c’était plus de la qualité individuelle qu’une vraie attaque estampillée Barca. City réussi finalement a égalisé, et en deuxième mi-temps, met complètement à nu les défauts de Barcelone. Des latéraux indignes, un milieu incapable de dicter le tempo, un gardien fébrile, et une MSN qui phagocyte le jeu. Sauf que pour alimenter l’attaque il faut des milieux qui passent le ballon.

Ce qu’a complètement perdu Barcelone. Je vais me répéter, mais Luis Enrique n’est absolument pas assez intelligent pour faire jouer ce Barca-là. Il y a beaucoup moins de qualité dans la possession et les passes courtes. Xavi au Qatar, Iniesta blessé, Messi se retrouve à la distribution et doit même finir les actions. Et malgré tout son immense talent, il ne peut pas toujours être en réussite, comme ce soir. Alors, peut-être que Barcelone va se ressaisir, et même tout gagner. Car avec autant de qualité dans le groupe, tout peut arriver. Mais en jouant comme ses derniers temps, permettez-moi d’en douter. En tout cas, ce soir, ça fait 3 à 1, et c’est loin d’être immérité.

Rien à dire de plus sur le match, mis à part que dimanche, y a Séville au Sanchez Pizjuan, et là aussi, on va bien se marrer. Préparer le pop-corn et la vaseline, ça va envoyer du lourd !

Les petites remarques à la con, une sorte de manière de finir en beauté cette belle orgie footballistique !

– Ter Stegen continue de se prendre des buts cons, au début c’était drôle, maintenant, ça fait peur !
– Digne est bidon, mais genre, pire que Mathieu ! Oui oui, vous m’avez bien lu !
– Roberto se crame le mental trop facilement. Je préfère penser que Busquets est responsable sur le premier but, le petitou semble encore trop tendre pour le haut niveau !
– Magnifique coaching de Lucho qui cale Umtiti, un gaucher, en axe droit de la défense. Il lui a fallu 15 minutes pour s’apercevoir que Big Sam ne pouvait pas relancer et défendre comme il faut, un génie !
– Suárez a touché moins de ballon que Ter Stegen. Non, je ne rigole pas, vous pouvez aller vérifier sur le Net !
– De Bruyne, Silva, Gündoğan, Fernandinho, c’est supérieur au milieu actuel du Barca, facilement.
– Aguero a pigé qu’il fallait passer le ballon, à 28 ans, grâce à Guardiola. On verra s’il applique la même chose avec l’Argentine avec l’immense Bauza !
– Otamendi est complètement taré. En plus d’avoir une gueule de détraqué !
– Sterling aussi est un peu con. Guardiola a vraiment du taf.
– De Bruyne, avec lui au milieu, ça rouxcoule. Un peu facile, mais j’adore les roux, vous le savez !

Voilà, j’espère que cela vous a plu, la prochaine fois je vous raconterai mon voyage en Russie, on a fait les fous, on est allé en Uber. Roberta connaît bien Gérard Depardieu, vu qu’elle a joué avec lui dans Grospenix attaque la Gaule. Un grand classique ! En attendant on vous laisse le grand privilège de voter pour le Trophée D’Or Du Mulot, c’est à droite sur la colonne latérale du site, et de Liker autant que vous le pouvez Le Facebook Du Mulot, merci à tous de votre soutien !

 

Crédits photostjatbass.mondoblog.org

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply