Barcelone, Lionel Messi, un éclair au bout de la nuit

alvita.centerblog.net

 

Barcelone a fini l’année en apothéose, en finale de la Copa Del Rey, les Catalans se sont défaits de Séville dans les prolongations. Un match assez équilibré dans l’ensemble, qui a vu les Blaugranas avoir les pires des difficultés. C’est ainsi que la formation de Luis Enrique termine l’année sur une bonne note, avec un doublé Coupe – Championnat, et avec une MSN qui aura fait un carnage sur l’ensemble de l’exercice. Le Mulot Des Surfaces, qui s’éclate totalement, vous fait le débriefing de cette rencontre, avec joie et passion pour le ballon rond.

Mascherano expulsé, le premier fait important du match.

Dans une première mi-temps très équilibrée, les deux formations se sont neutralisées. Séville défendant assez bas tout en imposant un pressing haut, arrive donc à empêcher les Catalans de développer son football. Pourtant, on sent les Blaugranas bien en jambes, avec quelques accélérations dans le jeu qui auraient pu faire mouche. Malgré tout cela, ce que l’on retiendra dans ce premier acte, c’est l’expulsion de Javier Mascherano, coupable d’un tirage de maillot en tant que dernier défenseur, Barcelone va évoluer à 10 désormais. La mi-temps arrive sur un score nul et vierge, mais la formation d’Unai Émery va jouer en supériorité numérique pour le reste de la rencontre.

La deuxième mi temps dans la lignée de la première !

Comme on dit on ne change pas une équipe qui gagne, c’est exactement ce qu’il s’est passé en seconde période. Séville ne profitant que légèrement de son avantage numérique, les deux équipes se neutralisent encore et toujours. On aura droit à quelques occasions à se mettre sous la dent, mais finalement le score n’évolue guère. Le deuxième fait marquant de cette rencontre sera le carton rouge pour Banega, coupable d’une vilaine faute sur Neymar. Les prolongations approchent, et tout le monde est à égalité !

Lionel Messi décisif encore et toujours !

Qui dit Barcelone, dit Lionel Messi, donc du talent à l’état pur. Dans cette double prolongation, la Pulga va être décisif, offrant deux caviars à Jordi Alba et Neymar. Le premier but vient d’une lumineuse ouverture, par-dessus la défense de Séville, plein de réalisme, le défenseur catalan se transforme en buteur confirmé. Barcelone prend l’avantage pour ne plus le lâcher, Séville terminera la rencontre à neuf et voit ainsi la Coupe s’échapper ! Sur une nouvelle offrande, l’Argentin sert Neymar sur un plateau d’argent, 2 à 0 la messe est dite ! Barcelone s’impose au bout la nuit et dans la douleur, mais réalise donc un doublé, c’est le septième titre pour Luis Enrique et ces hommes !

On vous invite à continuer de Liker La Page Facebook Du Site, merci pour vos likes, et d’être aussi nombreux à nous suivre !

 

Crédits photosalvita.centerblog.net

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply