Barcelone, Juventus Turin, une finale inattendue

tjatbass.mondoblog.org

 

Voilà on connaît donc la finale de la Champions League qui se déroulera le 6 juin à Berlin. D’un côté, on retrouve l’ogre catalan qui détruit tout sur son passage, en face c’est pire que la muraille de Chine avec une Juventus Turin qui est un peu la surprise du chef. Dans la finalité, quand on regarde de plus près, les qualifications sont amplement méritées, c’est le premier fait ! Le deuxième c’est que l’on s’attendait pas forcément de voir la Vieille Dame à faire un tel parcours, mais voilà on aura droit à un vrai choc de cultures entre les deux meilleures formations du continent européen. Le Mulot vous explique pourquoi ces équipes sont en finale, avec son œil légendaire sans tabou ni langue de bois.

Barcelone en patron !

Tout le monde rêvait d’une finale entre Catalans et Bavarois, finalement ils se retrouvent avant lors de cette demi-finale. Les Blaugranas emmenés, par un Lionel Messi de feu, anéantissent les espoirs Munichois dès le match aller avec une correction 3 à 0, sec et sans bavure ! La Pulga s’offre un doublé avec deux buts magnifiques, notamment le deuxième avec le cassage de reins monumentaux de Boateng qui fera le Buzz sur la toile. Le match retour sera anecdotique, sans trop y croire, la formation de Pep Guardiola essayera de sortir la tête haute en s’imposant sur sa pelouse 3 à 2 ! La moralité de cette histoire c’est que Pep Guardiola va devoir se remettre en question, car son jeu est devenu désormais prévisible même si tactiquement il reste un maître !

La Juventus, tel un guerrier conquérant !

Lors du tirage au sort, les Madrilènes étaient heureux de se taper la Vieille Dame en pensant déjà à une nouvelle finale. Le souci c’est que cette formation italienne n’est pas Championne d’Italie quatre fois de suite pour rien et qu’a un moment donné tous ces efforts seraient enfin récompensés. Dans la première manche, tactiquement la formation de Massimiliano Allegri a été parfaite, en réduisant à néant les espaces. Du coup les Madrilènes se sont cassé les dents, malgré le but de Ronaldo, c’était de la poudre aux yeux ! Le match retour confirmera tout cela, le Real Madrid est à côté de la plaque depuis le début de l’année. Penaldo marquera à nouveau sur son exercice préféré mais ne pourra éviter un échec cuisant, la Casa Blanca est éliminée avec pertes et fracas sans avoir battu la Juventus Turin !

L’analyse du Mulot ! 

Retrouver Barcelone n’est pas une surprise en soi, avec un jeu collectif de haute voltige, un Lionel Messi a son meilleur niveau et un trident offensif qui fait trembler les filets comme un ivrogne qui se bourre la gueule, tous les éléments étaient donc réunis. La Juventus Turin a réussi, quand elle, à se surpasser contre le Real Madrid en montrant qu’elle ne faisait pas que défendre, tactiquement c’est certainement aussi fort que les Blaugranas, mais dans un autre registre. La Vieille Dame est sortie de son fauteuil roulant au meilleur des moments pour nous livrer une partition sans fausse note, mais où va-t-elle s’arrêter !

N’hésitez pas à Liker Le Facebook du Mulot, si vous aimez notre côté décalé sans tabou ni langue de bois le site est fait pour vous, alors faites nous plaisir et partagez à tout le monde !

Crédits photostjatbass.mondoblog.org

 

 

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply